Partir étudier à l'étranger en Master

le mercredi 25 octobre 2017 à 19h

L'esprit des dossiers de candidature en Master (Business, Relations internationales, LL.M...)


Depuis plusieurs années, la composition des dossiers de candidature en Master est identique dans la majorité des universités anglo-saxonnes. Ceci est tout à fait logique car, quel que soit le programme Master choisi, les universités cherchent à évaluer les mêmes éléments chez chacun des candidats : ses compétences, sa motivation, son potentiel et l’intérêt du Master visé pour réaliser son projet professionnel. On constate d’ailleurs que les universités et les Grandes Ecoles françaises convergent actuellement vers des dossiers de candidature de ce genre, car ils sont bien plus à même qu’un concours d’évaluer ces critères au moment de la candidature. Par ailleurs, il est essentiel de comprendre que les dossiers de candidature sont évalués dans leur globalité. C’est la cohérence du dossier et l’ensemble de ses éléments constitutifs qui donnent une impression positive ou négative à l’université. Il ne faut pas s’arrêter sur l’un des éléments, s’il est médiocre, il faut plutôt travailler sur comment tirer chacun des éléments vers le haut afin de créer un dossier cohérent de haut niveau.

Des dossiers similaires pour tous les Masters (Business, Relations internationales, LL.M...)

Eléments de candidature

 

Détails

1. Une lettre de motivation (personal statement)

 

Chaque université exige un personal statement d’une longueur spécifique, généralement entre 1 000 et 1 500 mots. Cette lettre est la pièce phare du dossier et nécessite un investissement important – de nombreuses heures de travail. Dans le personal statement, l’étudiant doit absolument se distinguer afin de sortir du lot. Pour cela, il doit expliquer et justifier ses ambitions professionnelles, prouver que faire le Master visé est le meilleur moyen de concrétiser son projet professionnel, prouver qu’il a développé les prérequis nécessaires pour réussir dans le Master qu’il a choisi et faire ressortir les traits de sa personnalité qui le mettent le plus en valeur. Les standards culturels étant différents, il est nécessaire d’adopter un style anglo-saxon afin d’attirer l’attention du jury.

2. Un CV 

 

Le CV est une photographie de votre parcours jusqu’à votre candidature. Il doit être précis, percutant et parfaitement cohérent avec le personal statement. Il est essentiel de mettre en valeur les principaux atouts de votre candidature et de respecter des exigences de forme.

3. Deux lettres de recommandation (recommendation letters)

 

La majorité des universités demandent deux lettres de recommandation, académiques et/ou professionnelles afin d’obtenir des avis crédibles récents sur votre profil et la qualité de votre travail. Dans tous les cas, ces lettres doivent être extrêmement personnalisées et parfaitement cohérentes avec le personal statement. A nouveau, il faut faire attention aux différences culturelles car l’appréciation d’une lettre de recommandation par des professeurs et des professionnels français est différente de l’appréciation anglo-saxonne.

4. Relevés de notes

 

Vous devez fournir l’ensemble des résultats universitaires obtenus jusqu’à la date de votre candidature – années révolues et année en cours – afin de donner une idée concrète de votre niveau académique. Bien qu’importante, cette évaluation académique n’est pas éliminatoire si votre parcours n’est pas excellent, et tient compte du niveau de votre université.

5. Score à un test d’anglais (TOEFL ou IELTS)

 

Si vous n’avez pas effectué votre premier cycle d’études supérieures dans un pays anglophone, vous devez passer un test d’anglais (IELTS ou TOEFL) afin d’attester de votre niveau d’anglais à l’oral et à l’écrit. Chaque Master demande un score spécifique. Les notes obtenues à ces examens ne sont notifiées aux universités que sur demande du candidat ; les étudiants peuvent donc présenter ces examens autant de fois que nécessaire afin d’obtenir le meilleur score possible, sans être pénalisés s’ils peinent à obtenir le score requis. Il n’est pas obligatoire d’obtenir le score nécessaire pour envoyer son dossier. Les étudiants ayant reçu une offre ont jusqu’à la rentrée universitaire pour obtenir le score demandé.

6. GMAT ou GRE (pour les Master en business uniquement)

 

La plupart des Master en Business (management, finance, marketing, entrepreneuriat) exigent un score dans l’un de ces deux tests. Si cela est le cas dans les Masters auxquels vous souhaitez postuler, vous devez avoir passé le test nécessaire avant de postuler, et inclure ce score dans votre dossier de candidature.